• séquence 63 et 64


  • Pour les séquences 53 et 54 du fichier. 

    Des situations de partage avec reste.


  • Il faut compléter la question qui commence par "Combien...."


  • Voilà le premier volet des problèmes proposés par Brissiaud et son équipe.

    J'ai repris certains problèmes en changeant les données numériques pour les reprendre en APC ou donner en devoir maison. 

    Dans cette première période, il faut représenter la situation par un schéma et répondre en faisant une phrase. 

    La question est déjà posée.


  • Pourquoi Picbille ?

    Parce qu'après de nombreux essais, errances, déceptions.... je suis revenue à Picbille depuis deux ans pour sa facilité d'accès, ses personnages sympathiques, sa progression logique, le retour sur critique de la part des auteurs à qui l'on reprochait souvent de ne pas assez développer les problèmes et la géométrie.

    Les élèves adorent s'identifier à Picbille, à Géom. Ils plaignent et ont de la compassion pour le pauvre petit Couic-Couic qui n'est vraiment pas dégourdi en géométrie. Leurs yeux s'illuminent quand ils pratiquent la multiplication avec la fée Magibille (si, vraiment !).

    Evidemment, il faut compléter un peu en géométrie par des essais sur feuilles de brouillon, évidemment on peut proposer aux élèves en difficulté de manipuler davantage, on peut proposer plus d'outils de différenciation. Mais la boite de 10, la valise de 100 sont des outils tellement clairs alliant la simplicité et l'abstraction qu'on pourrait difficilement faire mieux.

    Allez, roulez jeunesse ! Je repars avec Brissiaud et son petit Picbille cette année encore et je vais réutiliser des outils que j'ai pu construire pour aider mes élèves.

    Je partage aussi les problèmes que j'ai repris pour les travailler dans le cahier du jour.

    Bien du plaisir avec Picbille !






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires