• Sous-main pour dyslexique

    Parce que je le vaux bien ! Et qu'eux aussi, même s'ils ne me le rendent pas forcément à l'aune de mon travail pour eux !

    Mise en couleur avec l'élève pour donner du sens à l'outil et lui apprendre à se repérer : violet pour é, è, et, ez, er, ai, ei et tous les trucs comme elle, ette, enne, esse, er, et... ; marron pour on, om, vert pour in (sapin) et toutes les manières de l'écrire, noir pour oi, orange pour an et toutes les manières de l'écrire, rose pour o et toutes les manières de l'écrire, bleu pour eu et toutes les manières de l'écrire, rouge pour ou ; oin en rouge et vert ; évidemment, ça, c'est mon code à moi, inspiré de la lecture en couleurs mais rien n'empêche de faire autrement.

    Une plastification s'impose pour résister à l'usage, évidemment !

    Pour l'instant ça marche bien, ils peuvent écrire des phrases de manière autonome phonétiquement et parfois demandent : c'est quel "o" ? ou bien est-ce que c'est le [k] de cornichon ? et même préparer la lecture des textes en mettant les couleurs là où il faut.

    Pour les mots outils, notre code couleur, c'est le jaune.